Fanny Wattier

August 2019, Casa Rua Sao Bento Da Vitor

Perpetuum Mobile

Co ⋅ LAB

Architecte

Originaire de Mons, Belgique

Vit à Mons, Belgique

2020-12-03 12-34 1.jpeg
2020-12-03 12-33 3.jpeg

Architecte de formation, diplômée de l'Université Libre de Bruxelles (Faculté d'architecture LaCambre - Horta) depuis 2016, mon parcours suit une pluralité d'intérêts et de sensibilités autour des questions sociétales, environnementales et humaines au travers d'une démarche architecturale itérative, exploratoire et pluridisciplinaire.

 

Au travers de mes différentes expériences, notamment à l'étranger, je cherche l'opportunité de prendre part à des réflexions, des discussions et des projets, en particulier collectifs, divers ; stage au sein d'ONG en Inde et au Portugal dans le milieu de l'architecture et création et organisation d'un festival, le Perpetuum Mobile Festival, dédié à la danse et aux arts du mouvement à Bruxelles. 

 

Je réfléchis et nourris personnellement différentes pratiques et idées permettant d'explorer d'autres modes d'habiter le corps, l'esprit et l'espace et de participer de manière hybride aux modifications des structures internes de ce monde, à ces modes de représentation et de production par l'expression graphique d'une part et les soins énergétiques d'autre part. Un processus de réflexion qui m'ouvre à de nouveaux univers et horizons et qui m'amène sur le chemin d'une pratique personnelle avec l'espoir de contribuer positivement au monde.

2020-12-03 12-33 1.jpeg
  • Noir Tumblr Icône
  • Instagram

"Parcourir le monde, le sillonner en tout sens, ce ne sera jamais'qu'en connaître quelques ares, quelques arpents : minuscules incursions dans des vestiges désincarnés, frissons d'aventure, quêtes improbables figées dans un brouillard doucereux dont quelques détails nous resterons en mémoire [...] Et avec eux, irréductible, immédiat et tangible, le sentiment de la concrétude du monde : quelque chose de clair, de plus proche de nous : le monde, non plus comme un parcours sans cesse à refaire, non pas comme une course sans fin, un défi sans cesse à relever, non pas comme le seul prétexte d'une accumulation désespérante, ni comme illusion d'une conquête, mais comme retrouvaille d'un sens, perception d'une écriture terrestre, d'une géographie dont nous avons oublié que nous sommes les auteurs."

Extrait de Espèces d'espaces de Georges Perec